» Ah! Ah rien n’est simple, aussi nous avons pris en main le projet et décidé de faire le tour des hébergements du circuit.

Première grande constatation, sur la douzaine d’hébergement, trois sont familiers avec les chevaux. Deux centres équestres, et d’anciens randonneurs qui ont monté chambres d’hôtes, gîte et chalets.
Deuxième constatation hormis un des centres équestres personne n’est équipé correctement !

Et c’est parti pour une visite dans tous les établissements (Hôtel, Chambres d’Hôtes, Gîtes, Campings).

Un dossier pour chacun, et à chaque rendez-vous, la répétition de la proposition d’équiper le terrain.  Tout le monde est de bonne volonté et ces messieurs les Maires très investis… Alors, comment calculer tout ce qu’il faut ?
Finalement, après moultes discussions on laisse nos numéros de téléphones au cas où… un renseignement… une demande…

Mais après quelque temps et beaucoup d’appels téléphoniques, force est de constater qu’il nous faut de nouveau aller visiter nos hébergeurs,  calculer les périmètres, le nombre de piquets, le nombre de rouleaux de ruban, ne pas oublier les isolateurs etc… toutes ces petites choses qu’il ne faut pas oublier et qui sont loin de leurs  préoccupations …. Ça fait plaisir ! On est accueillies comme des sauveurs !

Ouf ! Après plus de 600 kilomètres sur le terrain, la majorité des dossiers est bouclé. Le circuit devrait être complètement opérationnel pour le printemps 2021. »

Sylvie Du Boulet de la Boissière et Bernadette Jallet,
Comité Départemental de Tourisme Equestre de l’Allier