Séjours de vacances, stages ou randonnées – 29/10/2020

 Madame, Monsieur, 
 
Dans le cadre de la crise sanitaire majeure à laquelle notre pays est confronté, le Président de la République a annoncé hier soir un nouveau confinement qui entrera en vigueur dans la nuit du jeudi 29 au vendredi 30 octobre.
 
Or, de nombreux séjours de vacances, stages ou randonnées se déroulent cette semaine dans nos établissements équestres.
Au regard de cette annonce, je tenais à vous partager les précisions apportées par le ministère de l’Éducation Nationale, de la Jeunesse et des Sports :
« Les accueils avec hébergement que vous organisez et qui se déroulent actuellement peuvent se poursuivre jusqu’au terme initialement prévu, au plus tard dimanche soir.
 
Les activités proposées peuvent continuer de se dérouler normalement à l’exception toutefois, dès l’entrée en vigueur du confinement, des sorties et visites extérieurs qu’il conviendra de proscrire.
 
Le retour dans leurs familles des enfants et des jeunes accueillis pourra donc se faire selon les modalités prévues en début de séjour, y compris au cours du week-end à venir.
 

Par ailleurs, je vous tiendrai informés très rapidement des mesures relatives au maintien des activités sans hébergement qui sont en cours de finalisation. »

 
Dans l’attente des autres mesures concernant l’ensemble des activités équestres et des réponses aux sollicitations que nous avons portées,
 
Je reste à votre écoute,
  
Bien sincèrement,
 
Serge Lecomte,
Président de la FFE

Actualité sanitaire – 28/10/2020

Madame, Monsieur,

Après une rentrée plutôt encourageante nous voilà face à de nouvelles difficultés.

Sans attendre les déclarations à venir du Président de la République, nous avons interpellé le Gouvernement sur la situation des établissements équestres, des cavaliers et des propriétaires d’équidés en pension.

Au regard de la première période de confinement, nous avons sans cesse rappelé les spécificités de nos activités équestres qui se pratiquent en plein air et par ailleurs offrent une distanciation physique importante.

Les établissements équestres ont été doublement sanctionnés par leur fermeture administrative et la nécessaire obligation de maintenir le bien-être des poneys et chevaux en assurant leur entretien courant et leur exercice physique.

Ces arguments nous ont permis d’obtenir une aide exceptionnelle de l’Etat de 20 millions d’euros, ainsi que de nombreux dispositifs locaux avec un soutien important des acteurs départementaux et régionaux.

Face à de nouvelles mesures sanitaires qui pourraient conduire à la fermeture administrative des établissements sportifs ou une restriction de leur accès nous demandons :

  • L’accès organisé des cavaliers pour assurer l’activité physique des poneys et chevaux indispensable à leur bien-être et à leurs besoins vitaux;
  • L’accès des propriétaires d’équidés aux écuries de leurs animaux pour en assurer les soins et l’entretien;
  • La mise en place d’un dispositif de soutien pour les établissements qui seraient privés de chiffre d’affaires ;
  • Des mesures particulières de soutien pour les employeurs ne pouvant avoir recours au chômage partiel pour leur personnel devant assurer les soins et le bien-être des poneys et chevaux.

Nous invitons chaque dirigeant à sensibiliser avec ces arguments son Maire, ses Parlementaires et les Présidents de Conseils départemental et régional.

Notre action conjuguée à la fois sur le terrain et au sommet de l’Etat est déterminante.

Agissons tous avec le sens des responsabilités qui concilie les enjeux sanitaires et la survie économique de nos établissements.

Nous vous informerons en temps réel de l’évolution de la situation et restons à votre écoute avec l’ensemble des équipes de la FFE.

Bien à vous,

Serge Lecomte,
Président de la FFE